Frelon asiatique

Frelon asiatique
Retour
Partager cette page
Rechercher Rechercher Vos questions Questions Démarches administratives Administratif

Cet étonnant insecte invasif de l’espèce des hyménoptères aurait fait son apparition accidentelle en France en 2006 (premier signalement) dans le Lot et Garonne.

Il aurait passé les frontières de la France dans des poteries importées de chine par un horticulteur. Depuis il aurait peu à peu envahi le territoire, non sans mal, sur la faune locale et a même commencé à envahir d’autres pays (Allemagne, Belgique, Angleterre)…

Comment le reconnaître ?

Avec une taille (17-32mm) proche ou dépassant le frelon européen (18-23mm), une couleur à dominance noire, un liseré jaune orangé très fin sur le haut de l’abdomen et la pointe de l’abdomen orangée.

L’extrémité de ses pattes et la face de sa tête sont jaunes. Il a mauvais caractère et se montre vite agressif près du nid.

Frelon asiatique

Le nid

Son nid est le plus souvent haut perché, à la cime d’arbres ou de bâtiments, mais peut très bien se trouver proche du sol dans une haie ou sous un appentis.

De forme sphérique  avec une entrée par le dessous sur un jeune nid, il possède une ouverture latérale sur les plus gros. Il peut atteindre une belle taille et est construit solidement.

Ci-dessous, un jeune nid de la taille d’un pamplemousse, et un autre de grande taille.

Il y a plusieurs reines dans un même nid qui compose chacune une colonie. Chaque individu est toléré par les autres colonies.

Le nid est bien gardé. Au-dessus de 12 cm de diamètre, il est fortement conseillé de ne pas s’en approcher ni tenter de le neutraliser soi-même.

Suivant la taille, il peut contenir des centaines voire des milliers d’individus qui se révèlent agressifs au moindre dérangement. La piqure du frelon asiatique est très douloureuse et peut provoquer des réactions allergiques graves.

Contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser une colonie résiste très bien aux basses températures.

En effet, suite à des tests réalisés par des professionnels, il s’est avéré qu’il fallait au minimum placer le nid dans un milieu à – 18°C pendant 72 heures pour observer la destruction du nid.

Les colonies de frelons asiatiques se nourrissent malheureusement d’abeilles en grandes quantités, non pas forcément par rivalité mais surtout parce qu’elles sont très riches en protéines. Cela représente une menace sérieuse pour la biodiversité et l’apiculture.

La Mairie s’en occupe !

En effet il est important de signaler systématiquement la présence d’un nid de frelons asiatiques à votre mairie. Leur destruction sera organisée dans le cadre du plan d’action avec l’aide des communes, des Communautés de Communes et du Conseil Départemental du Calvados.

Pour cela, des agents de la commune ont été formés sur la reconnaissance des frelons asiatiques. A partir de cette formation et suite à une convention passée avec la FREDON de Basse Normandie, tous les nids sont recensés sur un portail internet qui nous permettra de prendre en compte l’avancement et l’évolution du frelon asiatique dans la région.

Bien sûr les agents de la Commune n’ont pas la compétence pour la destruction des nids mais ils sont en contact avec des entreprises spécialisées.

Il est important de participer à ce plan d’action pour aider à préserver les abeilles, indispensables à la pollinisation des végétaux.

Adresses utiles :

https://www.fredonbassenormandie.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vespa_velutina

Voici la différence entre le frelon asiatique et le  Frelon commun :

Partager cette page
Cela pourrait vous intéresser
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content